09 Oct 16 12 Oct 16

Haïti : Les équipes MSF évaluent les besoins provoqués par l’ouragan Matthew

Après le passage de l’ouragan Matthew qui a frappé Haïti le 4 octobre, quatre équipes de Médecins Sans Frontières (MSF) mènent actuellement une évaluation des besoins dans les structures médicales et au sein de la population de cinq départements du pays : Grand’Anse, Sud, Nippes, Artibonite et Nord Ouest.

L’accès aux zones affectées est difficile, et l’ampleur des dégâts ainsi que la nature des besoins reste encore à déterminer. Les autorités haïtiennes ont établi un bilan provisoire de plusieurs centaines de morts. Les zones affectées présentent un risque élevé de propagation du choléra.

Les équipes de MSF dépêchées par la route et en hélicoptère dans le département Sud ont pu constater l'ampleur des dégâts dans les villages côtiers entre les communes de Tiburon et de Port-à-Piment.

Parmi les premières personnes parvenant dans les centres de santé, beaucoup présentent des blessures infectées aux pieds et aux mains. Le personnel médical de MSF a amené des consultations d’urgence et fourni du matériel à l’hôpital général des Cayes, dans le chef-lieu du département sud, qui s’attend à recevoir de nombreux patients dans les prochains jours.

En parallèle, une seconde équipe de MSF cherche à rejoindre dès que possible par la route les zones côtières du département de Grand’Anse, après avoir survolé la zone sinistrée en hélicoptère.

Dans le département de Nippe, MSF évalue depuis hier soir les besoins, et fournit une aide médicale de base et se prépare à répondre à une flambée de choléra si besoin.

Enfin, MSF a envoyé du personnel logistique et médical qui sillonne aujourd’hui par la route les départements de l’Artibonite et  du Nord Ouest, afin d’évaluer notamment l’impact de l’ouragan sur l’accès à l’eau potable et les structures d’assainissement.

26 personnes sont actuellement déployées en Haïti pour évaluer l’impact de l’ouragan et apporter une aide d’urgence.

MSF gère de multiples projets dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince : l’unité des grands brûlés de l’hôpital Drouillard, le centre d’urgence Martissant 25, l’hôpital chirurgical d’urgence Nap Kenbe, le centre de référence des urgences en obstétrique, la clinique des survivants de violences sexuelles et sexistes Pran Men’m, et le centre de traitement du choléra de Figaro qui peut être opérationnel en quelques heures. MSF soutient également le centre Diquini pour les patients atteints du choléra. 

{{{ labels.morehistories }}}